Connaître les fonctions écologiques des prés salés pour les poissons

Les estuaires sont des zones de transition à l’interface terre-mer. Il en résulte ainsi une mosaïque d’habitats présents dans ces milieux sous l’influence d’eau douce et d’eau marine.

Les poissons et les crustacés des marais littoraux, zone découverte par la marée, sont souvent caractérisées par un faible nombre d’espèces, par rapport à la zone constamment immergée. En revanche, de fortes densités d’individus peuvent être détectées, et la majorité des espèces présentes sont majoritairement représentées par des individus jeunes à pré-adultes.

Le Groupe d'Etude des Milieux Estuariens et Littoraux sur le terrain

Le Groupe d'Etude des Milieux Estuariens et Littoraux sur le terrain

GEMEL

Le Groupe d'Etude des Milieux Estuariens et Littoraux sur le terrain

GEMEL

Il est ainsi primordial de mieux comprendre le fonctionnement écologique des prés salés et les relations entre leurs différentes composantes. Pour l’ichtyofaune (les poissons), l’identification des fonctions écologiques dispensées par les prés salés est un pré-requis pour engager des actions de conservation ciblées et pertinentes.

L’alimentation des poissons dans ces habitats est influencée par les proies potentielles disponibles et leur accessibilité, elles-mêmes fortement influencées par les communautés végétales présentes et les pratiques de gestion associées.

Pour en savoir plus sur les espèces présentes généralement dans les filandres (chenaux) des prés salés et les campagnes scientifiques réalisées en France dans le cadre de l’Observatoire du patrimoine naturel littoral (Baumann L. & Caillot E., 2023) : rapport à venir .

Plus d'informations sur l'Observatoire du Patrimoine Naturel Littoral (OPNL)

Authie

Dans le cadre de l’étude de la fonctionnalité de la baie d’Authie (partenariat PNM EPMO / Eden 62 – financement plan de relance), le Parc naturel marin et Eden 62 ont identifié le besoin d’améliorer la connaissance sur le compartiment « ichtyofaune » et ses liens avec les habitats.

Localisation des filandres sélectionnées pour la mise en oeuvre du protocole RNF en baie d'Authie en 2023

Localisation des filandres sélectionnées pour la mise en oeuvre du protocole RNF en baie d'Authie en 2023

Eden 62

Localisation des filandres sélectionnées pour la mise en oeuvre du protocole RNF en baie d'Authie en 2023

Eden 62

En 2023, l’objectif est de mettre en place un suivi des fonctions écologiques des prés salés pour l’ichtyofaune (protocole RNF) pour définir un état des lieux dans deux filandres de la partie sud de la baie d’Authie. Les volets optionnels (arthropodes, végétations, mésozooplancton , une catégorie de zooplancton de taille moyenne) du protocole RNF sont également mis en œuvre.

Le suivi est réalisé par le GEMEL qui fait des prélèvements et des suivis de l’ichtyofaune, des végétations, et mésozooplancton, des identifications des arthropodes : amphipodes, le syndicat mixte Eden 62 qui pose et relève des pièges barbers, et l’Association des entomologistes de Picardie qui identifie les arthropodes insectes). De plus, le zooplancton sera identifié par le LIENSs.

L’ensemble des données seront ensuite analysées par RNF.

Un rapport de présentation des 1ers résultats du suivi réalisé en baie d'Authie en 2023 a été réalisé par le GEMEL.

Pour aller plus loin