Restauration de prés salés

dans l’estuaire de la Slack

Les agents du Parc gèrent chaque année des opérations de fauche d’une zone de prés salés. Cette action permet de limiter l’extension du « chiendent maritime », mais aussi de sauvegarder l'espèce végétale Carex divisa, protégée au niveau régional.

La fauche est accompagnée d’opérations d’élimination du « rosier japonais », une autre espèce invasive, et de nettoyage. Des déchets sont en effet découverts dans la végétation : canettes, papiers, gravats, pylônes électriques, etc.

Le Parc naturel marin profite de ces actions pour sensibiliser les résidents proches de l’estuaire à l’importance de déposer les déchets verts (tonte de pelouses et taille d’arbres et de haies) à la déchetterie ou de les composter sur son terrain, ainsi qu’au choix de plantes locales et non envahissantes pour les jardins.

 

Le Parc naturel marin mène ces actions de restauration des milieux naturels dans le nord de l’estuaire de la Slack depuis 2018, en collaboration avec le Conservatoire Botanique National de Bailleul.
En plus de répondre aux finalités du plan de gestion du Parc, ces mesures de gestion participent à l’atteinte des objectifs du document d’objectifs du site Natura 2000 FR 3100479 « Falaises et dunes de Wimereux, Estuaire de la Slack, Garennes et Communaux d’Ambleuse-Audresselles ».

 

 

Export des résidus de la fauche dans l'estuaire de la Slack.

Export des résidus de la fauche dans l'estuaire de la Slack.

Grégory Engelbrecht / Office français de la biodiversité

Export des résidus de la fauche dans l'estuaire de la Slack.

Grégory Engelbrecht / Office français de la biodiversité

Consulter le dépliant d'information

//v.calameo.com/?bkcode=0035029484e2fc3f3da0f&mode=mini

Consulter l'actualité - octobre 2020